AM Art Films
Bages, 2014

Entre terre et ciel

Corinne Mercadier

En extérieur, Corinne Mercadier nous invite à assister à la mise en scène d’une de ses séances de prises de vues. Elle s’attache aux personnages et aux objets en mouvement tout en laissant place au hasard pour produire ses photographies oniriques.

" Le travail de Corinne Mercadier est une éternelle envolée. Il puise ses formes aux frontières de la sculpture, du dessin et de la danse. Ses espaces sont ceux de la peinture et de la perspective de la Renaissance, du plateau chorégraphique et de la scène théâtrale. La photographie en est le réceptacle. Elle est le cœur, l’instant magique où la captation cristallise les éléments formels et poétiques. Sans ce moment d’accomplissement, les corps, les sculptures et objets mis en scène demeureraient inertes, sans vie. Dans cette œuvre, l’élément poétique rencontre le photographique pour capter une image éphémère fixée pour l’éternité. Il se déplace toujours selon une inspiration nouvelle où les références picturales et philosophiques s’entrecroisent avec le paysage, les formes imaginées par l’artiste et le mouvement qu’elle insuffle à ses modèles. Le rapport à leurs corps est prédéterminé par les costumes avec lesquels ils se meuvent à la rencontre d’objets projetés dans l’espace scénique qu’est devenu le paysage.

Sandra Städeli illustre cette rencontre entre réel et création, entre les corps et l’espace, lorsqu’elle tourne une des mises en scène de Corinne Mercadier de la série Le ciel commence Ici, sur son terrain de jeu favori, les salines de l’étang de Bages-Sigean. Les espaces du film et de la photographie s’imbriquent étonnamment. La réalisatrice s’est glissée dans l’univers créatif de l’artiste et la montre à l’œuvre, photographiant les silhouettes en mouvement du haut de son échelle, dirigeant les modèles et les lancers d’objets en fonction du temps et de la lumière. La mise en perspective de la prise de vue par la captation filmique livre un hors champ qui permet de découvrir l’ampleur du tournage et la portée pourtant indescriptible de l’instant photographique.

La radicalité dans le rapport au mouvement, au vide et à la préemption de l’espace sont palpables dans le film, comme si Corinne Mercadier utilisait la méthode des notations chorégraphiques pour diriger la prise de vue et la transformer en une scène d’expérimentation proche de la performance. L’impulsion ainsi créée est finalement une œuvre chorégraphique dont la photographie est le cadre scénique pour lequel le réel offre des décors ouverts sur l’imaginaire d’une artiste fascinée par l’infini. "


Christine Ollier

Christine Ollier est historienne de l'art et commissaire d’expositions dans les domaines de l’art contemporain et de la photographie. Depuis 2017, elle se consacre également à la conception d’événements culturels, à la publication de textes critiques et au conseil artistique auprès d’artistes et de collectionneurs.

A propos

L'artiste
Corinne Mercadier est née en 1955. Photographe, elle vit et travaille à Paris. Elle est représentée par la galerie des Filles du Calvaire.

Réalisation
Sandra Städeli

Musique originale
Thomas Spicq

Durée
00:06:10
AM Art Films
0%